Préparation WorldSkills à l’IUT de Saint-Dié

Amaury BERTRAND et Melveen ANNE

Pour la 3ème fois consécutive, l’association WorldSkills France a fait appel à l’IUT de Saint-Dié qui est l’un des centres de formation labellisés (nommé Centre d’Excellence). L’établissement et plus particulièrement le département GEII (Génie Électrique et Informatique Industrielle), est reconnu pour l’implication de ses enseignants et son partenariat très fort avec l’entreprise Siemens.

Melveen ANNE, 1er au championnat de France et Amaury BERTRAND, 2ème au championnat de France, sont tous deux candidats potentiels pour les WORLDSKILLS INTERNATIONAL et sont inscrits dans la catégorie « Contrôle Industriel ».

Ils ont donc été naturellement conviés à un module de préparation technique à l’IUT. Ce stage leur a permis de se mettre à nouveau en compétition.

Le but est que l’expert puisse faire un choix entre les deux candidats potentiels (en accord avec les coachs de l’équipe de France des métiers).

Celui qui sera sélectionné  partira à ABU DHABI pour la Compétition Internationale avec plus de 40 pays représentés dans leur métier. Le choix sera rendu officiel le 2 mai.

Nous leur souhaitons bonne chance pour la suite …


Melveen ANNE 1er au championnat de France

« J’ai effectué 2 ans en formation continue et la 3ème en apprentissage  dans l’entreprise CEPIA de Flers où j’ai vraiment tout appris.
J’ai ensuite intégré un BTS en alternance dans l’entreprise Robert Bosch de Mondeville.
C
’est après que j’ai tenté ma chance aux WorldSkills. Je suis très fier d’en être arrivé là aujourd’hui ! »
Mini CV

  • BAC ELEEC – lycée Charles Tellier à Condé/Noireau
  • BTS Electrotechnique au Pôle formation des industries technologiques de Caen en alternance dans l’entreprise Robert Bosch de Mondeville.

 


Amaury BERTRAND 2ème au championnat de France

« Je me suis inscrit aux Olympiades des Métiers car le concept d’affronter des jeunes du même métier me plaisait. C’est mon professeur de Génie Electrique qui, au cours de ma première année de BTS, m’a proposé de m’inscrire.

À l’issue de la compétition régionale qui a eu lieu dans mon CFAI, j’ai été sélectionné pour les Nationales à Bordeaux. Je me suis ensuite beaucoup entraîné afin de me préparer pour cet autre challenge, pour lequel j’ai fini 2ème. » 
Mini CV

  • CAP PROELEC (Préparation et Réalisation d’Ouvrages ELECtriques) – CFA BTP 37 (AFORPROBA)
  • BEP Électrotechnique en même temps que ma première année de BAC PRO ELEEC (ELectricité Energie et Equipements Communicants) – CFAI Centre d’Amboise.
  • BTS Électrotechnique – CFAI Centre d’Amboise.

Visite à l’IRCAD (Institut de Recherche sur le Cancer de l’Appareil Digestif) pour les GEII

Le lundi 13 mars, les étudiants en DUT GEII de l’IUT de Saint-Dié se sont rendu à l’IRCAD (Institut de Recherche sur le Cancer de l’Appareil Digestif) à Strasbourg – Hôpital civil,  pour assister à une conférence débat menée par le Professeur Soler (directeur des projets de recherche en informatique à l’Ircad).

L’objectif était de permettre aux étudiants de ce DUT de découvrir le secteur médical qui est un secteur d’activités en pleine révolution technologique et qui recherche des jeunes compétents dans le domaine de l’automatisme.

La chirurgie cherche à être de moins en moins invasive (on « n’ouvre » plus la patient, on l’opère soit en passant par les voies naturelles soit en « passant » les outils chirurgicaux par des petits trous dans le corps, trous effectués aux endroits opportuns) et à immobiliser le moins possible le patient.

La miniaturisation des outils et le besoin de précision font qu’aujourd’hui, les chirurgiens sont de plus en plus souvent secondés par des robots chirurgiens. Grâce à eux le geste du chirurgien est optimisé, cela évite par exemple un éventuel tremblement de la main. Il est possible également de modéliser le corps du patient avant l’opération afin de mieux le préparer.

La réalité augmentée permet au chirurgien de superposer l’organe et son image et donc de pouvoir faire l’incision au bon endroit sans dégâts co-latéraux.

Toutes ces nouvelles technologie permettent de réduire considérablement le temps moyen d’hospitalisation.

Dans l’idéal, le patient arrive le matin, il est ensuite scanné afin de diagnostiquer précisément la cause de son mal, un protocole d’intervention est proposé et il est opéré dans la foulée pour repartir au plus tard le soir. Une opération pour une tumeur du foie peut ainsi être réalisée maintenant en 1 journée !!!

L’IRCAD a ainsi développé une application Visible Patient qui permet au chirurgien de voir le patient par transparence pendant l’intervention grâce à un casque de Réalité Augmentée ou à une projection directe.

L’IRCAD a réussi la prouesse de procéder à l’opération (Opération Lindbergh) d’une patiente à Strasbourg alors que le chirurgien se trouvait à l’ambassade de France à NewYork. C’était en 2001. Après 54 minutes l’opération qui consistait en une ablation de la vésicule biliaire fut un succès.

L’IRCAD forme environ 5000 chirurgiens du monde entier par an à cette nouvelle chirurgie.

Nouveaux automatismes – ECKBOLSHEIM – PÔLE DE FORMATION DES INDUSTRIES TECHNOLOGIQUES

ECKBOLSHEIM – PÔLE DE FORMATION DES INDUSTRIES TECHNOLOGIQUES Nouveaux automatismes Le pôle de formation piloté pa r l’Union des industries et méti ers de la métallurgie (UIMM) d’Alsace se dote de nouveaux équipements axés sur les métiers du futur. La nouvelle salle « Industrie du futur » comprend notamment des postes de formation individualisée et une ligne de production automatisée et connectée. Photo dna -C. joubert

Le pôle de formation piloté par l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) d’Alsace se dote de nouveaux équipements axés sur les métiers du futur.

La semaine prochaine , le Centre de formation d’apprentis de l’industrie (CFAI) d’Alsace lance un nouveau parcours annuel sanctionné par une licence pro « automatismes et informatique
industrielle » (A2i), spécialité industrie du futur. Pour les enseignements technologiques qui seront dispensés sur le site bas-rhinois d’Eckbolsheim, il a doté ce dernier de nouveaux équipements et machines qui ont été inaugurés jeudi soir en présence de Jean Rottner, vice-président de la région Grand Est, Gilles Lodolo, directeur emploi-formation de l’UIMM, Joël Maçais, président d’honneur de l’UIMM Alsace, et David Journet, directeur général de NTL Translohr et président du CFAI Alsace.
Cette nouvelle salle, baptisée « Pôle Industrie du futur », comprend notamment une ligne de production multitechnologique automatisée (trois robots) et connectée, des ordinateurs et systèmes
de connection pour en assurer le pilotage à distance et un système automatisé d’éclairage LED (30 luminaires) piloté par capteurs, smartphones et tablettes. S’y ajoutent huit postes de formation individualisée utilisant de nouveaux supports comme les jeux de simulation.
L’investissement, financé à la fois par l’UIMM et le produit de la taxe professionnelle, se monte à 350 000 euros. « Les apprenants en licence A2i en seront les principaux utilisateurs mais la salle et ses équipements seront également à la disposition des autres filières de formation telles que la maintenance industrielle, l’électrotechnique et la gestion de production », souligne Hervé Linh, responsable du CFAI d’Eckbolsheim, l’un des quatre sites du pôle formation des industries technologiques piloté par l’UIMM Alsace.
D’ici la fin de l’année, de nouveaux investissements doivent permettre de compléter l’équipement de la nouvelle salle : « Nous avons le projet d’acquérir un robot collaboratif, un poste de picking et de la robotique mobile », confie M. Linh.
En prélude à l’inauguration, une table ronde sur « l’homme et l’industrie du futur » a permis à quatre dirigeants alsaciens, Corinne Spilios (PSA Mulhouse), Christelle Fischer (SEW Usocome),
Alfred Jung (Clemessy, Mulhouse) et Laurent Mulley (Endress + Hauser, Huningue), de témoigner des évolutions en la matière dans leurs entreprises respectives.