« Je m’appelle Simon Varnusson et je suis actuellement en Licence professionnelle parcours activités de montagne à l’IUT de Saint-Dié et au Lycée la Haie Griselle à Gérardmer.

Les étudiants de cet IUT ont la chance de pouvoir effectuer un séjour d’études ainsi qu’une période de stage au Québec. Moi-même ainsi que d’autres étudiants de ma promotion ont décidé de saisir cette opportunité.

Après avoir obtenu tous les papiers demandés, nous nous sommes envolés en direction de Montréal avec mon camarade Paul Claude. Ensuite 11h de bus ont été nécessaires pour arriver à Matane. Nous avons rejoint Marianne et Elisa qui sont deux autres camarades de notre promotion.

La première semaine a été dédiée à une étude sur le tourisme local, ensuite nous avons pu rejoindre la classe de Techniques de Tourismes (11 étudiants + 2 en visioconférence sur internet).

Au cours de ces 2 mois d’études intenses nous avons travaillé en groupe de 3 ou 4 personnes sur un projet commun. Celui-ci était de créer un catalogue d’informations sur une route touristique. Le but était de recenser les principales activités touristiques le long de cette route. Au bout de 2 mois, nous l’avons présenté devant les acteurs du tourisme du coin.

Nous avons travaillé en groupe, et nous avons eu un gros avantage : la disponibilité des professeurs dans les Vosges. Nous avons pu les contacter à tout moment et à chaque fois nous avons eu une réponse rapide. Cela a favorisé un excellent échange et une meilleure compréhension.

La vie au Québec est différente de celle de la France. Durant les deux mois j’ai logé dans une chambre du Cégep avec mon camarade. L’alimentation est la vraie préoccupation,  la qualité n’est pas la même qu’en France, il a fallu s’adapter. L’avantage c’est la valeur de l’Euro par rapport au Dollars Canadien, nous sommes gagnants !

J’ai dû m’adapter au décalage horaire (-6h par rapport en France), ce n’était pas facile pour trouver le sommeil au début, mais ce qui est le plus difficile à vivre pour moi, c’est la distance avec mes proches. On se rend compte que tout nous manque avec les kilomètres : famille, amis, passions…

C’est mon ressenti sur le moment !

Pour ce qui est de la ville, Matane est une chouette petite ville ! Située au bord du Saint-Laurent elle offre un panorama idéal pour les promenades le long de la plage. Elle offre un coucher de soleil qui est l’un des plus beaux au monde ! Pour ce qui est des magasins, la ville offre une grande diversité avec des petits prix comme des plus grands. Le fromage et le vin sont très chers ici !

Le bar « la Fabrique » est un mythe de la ville et est réputé pour ses soirées festives dans le Bas-Saint-Laurent.

Effectivement, partir à l’étranger durant 6 mois ce n’est pas rien, je ne suis pas venu ici en tant que touriste donc ça change vraiment tout !

Pour conclure, et pour répondre à la question est-ce que j’aimerais travailler au Québec ? Pour le moment je ne me vois pas y rester mais pourquoi pas plus tard grâce à cette expérience qui n’est pas encore terminée aujourd’hui. En tout cas j’en sortirai plus grand et je serai certainement fier de mon parcours. C’est une aventure unique et j’ai rencontré des personnes qui ont le cœur sur la main. Forcément ça m’a touché. Je conseille dans tous les cas cette expérience aux étudiants qui hésitent encore, finalement 6 mois lorsque c’est terminé, ce n’est pas si long … »


« Je m’appelle Paul CLAUDE et je suis également en Licence professionnelle parcours activités de montagne à l’IUT de Saint-Dié et au Lycée la Haie Griselle à Gérardmer.

Avec Simon Varnusson nous sommes arrivés au Cégep de Matane le 8 avril et nous avons commencé les cours le 10. Nous avons été bien accueillis par les élèves en DEC Tourisme et les professeurs. Nous nous sommes intégrés dans une classe de 9 élèves (2 québécois et le reste français et réunionnais) qui préparent leur DEC en Tourisme. Cette session d’études de 2 mois a été très intensive. Nous avons en effet travaillé par groupe de 3 ou 4 sur de nombreux projets, comme la création d’un manuel d’information touristique de la route des Monts Notre Dame et des argumentaires de ventes pour un domaine skiable, le Mont Castor…

Nous avons aussi étudié les techniques de base d’un bon accueil ainsi que la durabilité de l’industrie touristique au Québec.

La vie au Québec est très « Nord-Américaine » (gros 4×4, architecture en bois, fast-food …) on se croirait un peu aux USA, seul la langue française écrite et parlée nous rappelle que nous sommes bien au Québec.

La ville de Matane est assez industrielle donc pas forcément jolie à visiter, cependant la vue sur le fleuve Saint Laurent et ses couchers de soleil sont magnifiques !

Les Québécois sont en général très chaleureux et festifs même si on ne les comprend pas toujours quand ils nous parlent ! Certains ont vraiment l’accent très prononcé !

Nous sommes arrivés en fin de session au Cégep, de nombreux étudiants étaient déjà partis en stage ou avaient déjà terminé leur année d’étude. Au fil des semaines le Cégep s’est vidé de plus en plus, ce qui fait que n’avons pas vraiment pu rencontrer d’autres étudiants des autres filières d’études.

Personnellement la distance avec la famille se passe plutôt bien, j’utilise surtout Facebook et Skype pour communiquer avec eux. Ce qui me manque peut-être le plus, comme tout bon français, c’est une bonne baguette de pain ainsi qu’un bon verre de vin blanc ! Ici l’alcool coûte très cher et les vins français sont assez rares …

Pour conclure, mon expérience au cégep de Matane a vraiment été enrichissante, elle m’a permis de rencontrer de nombreux Québécois, de comparer les méthodes d’enseignement avec la France, de découvrir une nouvelle culture, gastronomie ainsi que de magnifiques paysages naturels !

Si je souhaite revenir pour travailler au Québec ? La réponse est positive, en effet j’aimerais vraiment trouver un emploi dans le tourisme vers Montréal ou Québec ville et m’y installer 1 ou 2 ans pour continuer à vivre cette expérience.

Je suis actuellement en stage depuis mardi dans l’entreprise Eskamer aventure, basé à Sainte Anne des Monts, mes missions devraient s’effectuer autour de l’administration ainsi que de visites guidées en canyoning. »